Lexique... 

La soupe Miso
La soupe Miso

Traditionnellement, elle est servie en début de repas. Il s'agit d'un bouillon clair où flottent des ingrédients de saison en petite quantité. Même pour cette "mise en bouche", l'aspect esthétique est primodial. Ainsi, la soupe miso n'a que peu de valeur nutritionnelle, mais ouvre agréablement l'appétit.

press to zoom
Shirashi
Shirashi

Une sorte d’hybride de sushi et de sachimi. Des tranches de poisson cru (saumon, thon, daurade) viennent napper un bol de riz vinaigré. Ce plat rencontre plus de succès à l’étranger qu’au Japon même.

press to zoom
Tempura
Tempura

Ce mode de cuisson concerne aussi bien les légumes que la viande et les fruits de mer. Il s'agit de beignets frits légers, inventés au XVI ème siècle à partir de recettes de mets frits rapportés par les navigateurs et missionnaires portugais. Le légumes, la viande ou le fruit de mer est trempé dans une pâte appelée Koromo.

press to zoom
California rolls
California rolls

La feuille de nori autour des makis n’étant pas très appréciée aux Etats-Unis (elle est jugée difficile à mâcher), les maîtres-sushi locaux ont donné naissance aux california rolls, inexistants au Japon, sortes de makis «inversés», où le riz entoure les ingrédients et la feuille de nori.

press to zoom
Wasabi
Wasabi

Racine japonaise servant de condiment. Présentée sous la forme d'une pâte verte, elle accompagne les sushis, makis et sashimis.

press to zoom
Chirashi
Chirashi

Assortiment, présenté avec art, dans une assiette laquée, ronde ou carrée, des tranches de poissons crus et marinés dans le vinaigre, des légumes assaisonnés, de l'omelette, ...

press to zoom
Yakitori
Yakitori

Yaki désigne ce qui est grillé et tori désigne le poulet. Les yakitori sont des brochettes de poulet grillées (cuisses, ailerons ou boulettes).

press to zoom
Futomaki
Futomaki

Maki d’un diamètre plus important, contenant différents ingrédients : avocat, œufs de saumon, poisson cru, concombre, gambas etc.

press to zoom
Sashimi
Sashimi

Le Sashimi existe dans la cuisine japonaise depuis le XV ème siècle. Il sagit de fines tranches de poisons de première fraîcheur. préparées avec soin ; elles sont de la taille d'une bouchée.

press to zoom
Maki
Maki

Maki d’un diamètre plus important, contenant différents ingrédients : avocat, œufs de saumon, poisson cru, concombre, gambas etc. Le Maki est arrivé beaucoup plus tardivement. La feuille d’algue extérieure (Nori) empêchant le riz de se dessécher, il a d’abord été inventé pour se conserver dans le temps. Ce long rouleau de riz enveloppé ne se coupait qu’au moment de la dégustation (en petites tranches telles qu’on les voit aujourd’hui au restaurant).

press to zoom
Sushi
Sushi

Ce procédé ancestral (initialement utilisé au 2ème siècle) visait à conserver le poisson en le mélangeant à du riz fermentant souvent jusqu’à un an. Seul le poisson était alors consommé. Ce n’est qu’au 17ème siècle que les habitants d’Edo (devenu Tokyo par la suite) eurent l’idée de rajouter du vinaigre de riz pour accélérer le processus de fermentation. Les gens prirent goût de cetteassociation riz- vinaigre- poisson : Ainsi naquit le Sushi.

press to zoom